Le petit guide des plantes sauvages comestibles

M. Peyrot. Le petit guide des plantes sauvages comestibles. First. 2019.

 

Nombre d’espèces citées : 69 espèces décrites.

 

Recettes : Aucune recette mais de bonnes indications sur la manière de consommer les plantes.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Quelques rares anecdotes.

 

Images : 2 à 3 dessins par plante.

 

Facilité de lecture : 1 double page par plante.

 

Bibliographie : Aucune.

 

Commentaire : Il y a un manque de mise en garde contre certaines confusions.

Très petit format. 3,99€.

0 commentaires

Abécédaire des plantes sauvages comestibles

G. Fabiani. Abécédaire des plantes sauvages comestibles. Naturalia Publications. 2018

 

Nombre d’espèces citées : 110 espèces décrites.

 

Recettes : De nombreuses recettes faciles à réaliser.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Aucune indication médicinale. Quelques noms communs différents sont donnés pour chaque plante.

 

Images : 0 à 1 photo ou dessin par plante.

 

Facilité de lecture : 1 à 2 pages par plante.

 

Bibliographie : Presque nulle.

 

Commentaire : Quelques indications sur la répartition des plantes sont incorrectes mais sans gravité. Il y a un léger manque d'indications sur les confusions possibles ainsi qu'un léger manque de mises en garde sur certaines plantes à faible toxicité. L'introduction du livre est très intéressante sur l'ethnobotanique.

Petit format. 18€.

0 commentaires

Manger sauvage pour prendre soin du monde

Lire la suite 0 commentaires

Galette chénopode et amarante

Lire la suite 0 commentaires

Préparation au voyage

Lire la suite

L'ortie

Lire la suite 0 commentaires

Plantes sauvages comestibles, cueillir la nature parmi les prés et les bois

               F. Couplan. Plantes sauvages comestibles, cueillir la nature parmi les prés et les bois. Larousse, 2018.

 

Nombre d’espèces citées : Pour les comestibles : 119 espèces détaillées et 72 espèces rapidement décrites. Pour les toxiques : 20 espèces détaillées et 50 autres citées.

 

Recettes : une recette par plante comestible détaillée.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Très peu d'indications sur les usages anciens, quelques indications médicinales.

 

Images : 1 à 2 photo par plante

 

Facilité de lecture : 1 double-page par plante

 

Bibliographie : Bien complète pour ceux qui veulent en savoir davantage.

 

Commentaire : C'est un livre d'un format plutôt grand. Il est très complet aussi bien sur la forme que sur le fond. De nombreuses pages expliquent les enjeux de la consommation de plantes sauvages. D'autres pages donnent un aperçu des plantes sauvages comestibles d'autres régions du monde. Ce livre présente malheureusement quelques indications douteuses sur la comestibilité.

0 commentaires

Le guide des plantes sauvages et comestibles

               Rudi Beiser. Le guide des plantes sauvages et comestibles. Larousse, 2019.

 

Nombre d’espèces citées : 116 espèces décrites.

 

Recettes : Une recette par plante et des indications sur les manières de les utiliser.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Quelques anecdotes et quelques propriétés médicinales traditionnelles pour chaque plante.

 

Images : 2 à 3 photo et 2 dessins par plante

 

Facilité de lecture : 1 double-page par plante

 

Bibliographie : Aucune.

 

Commentaire : Ce livre petit format bien fait présente malheureusement quelques informations douteuses sur la comestibilité de certaines plantes.

0 commentaires

Sorties du bois

               C. Lecomte et C. Delevoye Demolin. Sorties du bois ! : 50 plantes de nos régions à cueillir et déguster ! Noires Terres, 2014.

 

Nombre d’espèces citées : Environ 50 espèces décrites.

 

Recettes : de nombreuses recettes faciles à réaliser.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Quelques anecdotes et quelques propriétés médicinales.

 

Images : 1 à 2 photo par plante

 

Facilité de lecture : 1 à 2 double-pages par plante

 

Bibliographie : Courte.

 

Commentaire : Ce livre présente quelques erreurs, notamment au moins une photo ne correspondant pas à la plante indiquée.

0 commentaires

Cueillettes gourmandes

                Grand, Marianne. Cueillettes gourmandes. Cuisinez nature avec vos enfants. Solar, 2001.

 

Nombre d’espèces citées : Environ 48 espèces décrites.

 

Recettes : 1 à 2 recettes par plante.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Quelques rapides anecdotes.

 

Images : 1 petite photo par plante

 

Facilité de lecture : 1 à 2 pages par plante

 

Bibliographie : Courte.

 

Commentaire : Ce livre est plutôt destiné au sud de la France. Il manque des indications sur les espèces protégées : attention le chou marin est protégé partout.

0 commentaires

Pâte de fruit de cornouilles

Lire la suite 1 commentaires

Dhal de lentille, ortie et herbe à Robert

Lire la suite 3 commentaires

Riz au lait aux graines de carottes sauvages

 

Les graines de carottes sauvages ont un goût qui se rapproche de la poire. Elles vont donc très bien dans les desserts.

 

Attention : pour être sûr de reconnaître la carotte sauvage vous devez voir les inflorescences qui se referment en une sorte de nid quand elles mûrissent; quand les fleurs blanches sont encore présentes il y a une petite fleur rouge foncé au centre; les tiges et les feuilles sont poilues.

Lire la suite 0 commentaires

Le coquelicot

Lire la suite 0 commentaires

A la découverte des plantes sauvages utiles

N. Machon et E. Motard, À la découverte des plantes sauvages utiles -Comment les identifier, comment les utiliser. Dunod, 2018.

 

Nombre d’espèces citées : Environ 120 espèces décrites.

 

Recettes : Quelques recettes.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Les propriétés médicinales des plantes sont données ainsi que quelques anecdotes historiques.

 

Images : 2 à 3 photos par plante

 

Facilité de lecture : 1 à 2 pages par plante

 

Bibliographie : Très complète et utile.

 

Commentaire : Ce livre est une réédition améliorée d’un livre qui était déjà très bien. Il manquerait une mise en garde sur les confusions possibles avec la carotte. Une longue introduction permet d’aborder la biologie des plantes. La petite clé d’identification visuelle au début du livre est assez utile et agréable à trouver. Format moyen. 18€. Bon pour débuter.

1 commentaires

Plantes sauvages comestibles, Fleischhauer

 

S. Fleischhauer, J. Guthmann, R. Spiegelberger, et T. Thevenin, Plantes sauvages comestibles. Ulmer, 2018.

 

Nombre d’espèces citées : 61 espèces décrites.

 

Recettes : Une recette par plante et d’autres indications sur la manière de les consommer.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Les propriétés médicinales et presque aucune anecdote historique ne sont données.

 

Images : 1 dessin détaillé et 5 à 8 photos par plante.

 

Facilité de lecture : 2 doubles pages par plante.

 

Bibliographie : Très légère.

 

Commentaire : Il s’agit d’un très bon livre. La grande quantité de photos et les descriptions très précises des plantes font que si l’on suit rigoureusement ce livre, l’identification est assurée. Les confusions possibles ne sont que très peu données, il faut donc suivre rigoureusement les descriptions. Les plantes sont classées par milieu. On trouve un calendrier des cueillettes bien présenté à la fin du livre. Petit format. 16,90€. Bon pour débuter.

0 commentaires

Oeufs mimosa pâquerette et achillée

Pour les œufs mimosa on prépare des œufs durs, on les coupe en deux dans la hauteur et on enlève le jaune. On mélange ensuite les jaunes d’œufs durs avec un peu d'huile et des plantes finement hachées.

 

Ici je vous propose les feuilles et fleurs d'achillée millefeuille et les feuilles et fleurs de pâquerette. On remet le mélange dans les blancs d’œufs et c'est prêt !

 

On peut utiliser aussi le lamier pourpre, le lamier blanc, le lierre terrestre, les moutardes sauvages, etc..

 

Sur la photo, les oeufs mimosa sont accompagnés de boutons de fleurs de pissenlit poêlés.

Lire la suite 0 commentaires

Pain à la farine de tilleul

Les feuilles de tilleuls (Tilia cordata ou Tilia platyphyllos) peuvent être séchées puis broyées à la main pour en faire une sorte de farine.

Pour faire du pain on met dans cette proportion 500 g de farine de blé et 100 g de farine de tilleul.

 

500 g de farine
100 g de feuilles de tilleul réduites en poudre
1 cuillère à café de sucre
1 cuillère à café de sel
3/4 de sachet de levure déshydratée

et de l'eau

 

On peut utiliser cette farine de tilleul pour d'autres préparations à base de farine.

Lire la suite 0 commentaires

Gâteau pomme/matricaire

La matricaire odorante est une plante de la famille des camomilles. Elle se trouve beaucoup sur les chemins caillouteux. Elle donne un goût proche de l'ananas.

 

Ingrédients:
- 1 petite poignée de matricaire sèche ou fraîche finement ciselée
- 120 g de sucre
- 3 oeufs
- 1/2 paquet de levure chimique
- 125 g de farine
- 1/2 verre d'huile de colza ou 120 g de beurre ramoli
- 3 à 4 pommes et coupées en dés

 

Mélangez tous les ingrédients et mettez 45 minutes au four à 160°C

Lire la suite 0 commentaires

Sirop de sureau

Avec son goût proche du litchi, voici le sirop de fleurs de sureau :

 

Plongez 6 à 8 ombelles dans 2 L d'eau très chaude et 1 citron coupé en petits morceaux.

Laisser infuser 5 à 6 heures.

Filtrer en exprimant les citrons et ajouter 1 kg de sucre.

Faire bouillir 10 min à feu doux et mettre en bouteilles hermétiques.

Lire la suite 0 commentaires

Panna cotta à la reine des prés et coulis de sureau

Filipendula ulmaria et Sambucus nigra

 

Ingrédients (6 personnes) :
- 50 cl de crème fraîche liquide
- 50 g de sucre
- 3 feuilles de gélatine
- 4 pincées de fleurs de reine-des-près

 

Mettre la crème, le sucre et la reine-des-près dans une casserole et faire frémir. Dès le début de l'ébullition, retirer la casserole du feu et ajouter les 3 feuilles de gélatine préalablement trempées dans l'eau froide.
Bien remuer et mettre dans des coupelles. Laisser refroidir quelques heures.
Pour le coulis, presser des baies de sureau noir, filtrer, ajouter 1/4 du poids de liquide en sucre puis porter à ébullition jusqu'à obtenir une consistance "coulis". Laisser refroidir et verser sur votre panna cotta.

Lire la suite 0 commentaires

Blinis au galinsoga

Cette plante venue d'Amérique du sud se plait tout à fait dans nos jardins, elle donne un petit gout de noisette aux blinis !

 

Pour 5 personnes :
• 2 oeufs
• 200 g de galinsoga
• 150 g de farine
• 1/2 sachet de levure
• 40 g de beurre
• un peu de sel

• 20 cl de lait

• un peu d'huile pour faire cuire

 

Hacher le galinsoga. Mélanger tous les ingrédients avec le lait en dernier et doucement pour éviter les grumeaux.
Faites chauffer une poêle préalablement huilée, et déposez des cuillères de pâte dans la poêle. Dès que les blinis commencent à avoir de petites bulles sur la face, retournez-les pour cuire l’autre côté.

 

A déguster avec un pesto, une tartinade, nature ou avec un chèvre chaud !

 

On peut très bien remplacer le galinsoga par des feuilles de coquelicot, d'ortie, de plantain, de mauve, etc..

Lire la suite 0 commentaires

Confiture de pissenlit

Cueillez vos fleurs, coupez simplement au couteau l'arrière de la fleur pour ne garder que les pétales, il reste toujours un peu de vert, cela ne pose aucun problème. Vous pouvez même mettre les fleurs entières, la confiture pourra alors être légèrement amer.

 

Rajouter environ 2 L d'eau par kg de fleurs. Vous pouvez ajouter le jus d'un citron par kg. Il faut souvent rajouter un gélifiant (agar-agar, gélatine, etc.).


Ajouter 750 g de sucre par kilo de préparation puis laisser réduire 45 minutes en remuant. Mettre en pot, c'est un délice !

 

A la bonne saison, souvent fin avril, on peut cueillir 3 kg de fleurs par heure.

Lire la suite 0 commentaires

Confiture de viorne obier

C'est le fruit de la viorne obier que l'on utilise pour faire de la confiture. Ce fruit rouge étant bien amer, il faut le mélanger avec un autre fruit. Le goût est proche de celui de la confiture de cynorrhodons.

On peut faire un mélange d'un tiers de fruit de la viorne obier et de deux tiers de mirabelles (qu'on trouve au même moment). Les fruits de cette viorne restent longtemps sur l'arbre jusqu'à la fin de l'hiver et gagnent un peu en sucre tout au long de la saison.

Lire la suite 0 commentaires

Chatons de noisetier poêlés

En début d'année, au mois de février, on peut trouver les chatons de noisetiers. Les chatons sont un ensemble de fleurs mâles du noisetiers. Ces chatons libèrent le pollen qui est disséminé par le vent pour atteindre les minuscules fleurs femelles.

 

Une recette toute simple :

On cueille les chatons quand ils sont bien jaunes, ni trop jeunes (ils sont un peu violacés), ni trop vieux (ils deviennent marron).

On les fait revenir à la poêle avec une matière grasse.

A côté on prépare une sauce au fromage, avec du maroilles c'est très bon !

Lire la suite 4 commentaires

Sablé salé au chénopode

Les ingrédients :
1 verre de graines de chénopode (Chenopodium album)
300g de farine
150g de camembert
200g de beurre ramolli
2 oeufs
sel, poivre

 

Mélanger tous les ingrédients, former des rouleaux avec la pâte et la mettre au frigo une heure. Sortir la pâte et la couper en tronçons que l'on met au four 5 à 10 minutes.

Lire la suite 0 commentaires

La ficaire

Lire la suite 0 commentaires

Le perce-neige

Lire la suite 1 commentaires

Plantes sauvages à l'usage des randonneurs

G. Lefrançois, Plantes sauvages à l’usage des randonneurs : Identifier, se nourrir, soigner. Ibos: Rando, 2008.

 

Nombre d’espèces citées : Environ 100 espèces décrites.

 

Recettes : Quelques bonnes recettes à la fin du livre.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Des propriétés médicinales et des histoires des plantes sont données pour chaque plante.

 

Images : Une photo par plante.

 

Facilité de lecture : Environ une page par plante.

 

Bibliographie : Un peu courte.

 

Commentaire : La protection nationale du chou marin n’est pas citée. Il y a quelques erreurs sur les noms scientifiques. Quelques plantes citées ont une comestibilité douteuse. Les confusions possibles sont peu décrites.

 

0 commentaires

Cueillettes sauvages sans risques

        S. Hampikian, Cueillettes sauvages sans risques: baies, plantes, champignons. Terre vivante, 2010.

 

Nombre d’espèces citées : Environ 85 espèces de plantes décrites.

 

Recettes : Aucune recette.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Quelques indications sur les usages médicinaux.

 

Images : Une photo par plante.

 

Facilité de lecture : Environ une page par plante.

 

Bibliographie : Courte.

 

Commentaire : Manque de détail sur certaines confusions. Peu d’indications sur les usages alimentaires.

 

0 commentaires

Cueilleur urbain

        C. de Hody et J. Terrazzoni, Cueilleur urbain. Flammarion, 2017.

 

Nombre d’espèces : 35 espèces décrites.

 

Recettes : Environ deux recettes par plante.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Quelques anecdotes historiques par plante et leurs propriétés médicinales.

 

Images : Un dessin par plante.

 

Lecture : Une à deux double-pages par plante. Texte trop aéré.

 

Bibliographie : Bonne bibliographie, notamment pour les propriétés médicinales.

 

Commentaire : Il manque des informations sur les possibles confusions. Il semble y avoir des erreurs de détermination des espèces. Il manque d’informations sur les potentielles toxicités. Format moyen.

 

0 commentaires

Plantes sauvages comestibles et bienfaisantes

        A. Matéo, Plantes sauvages comestibles et bienfaisantes. De Boree, 2016.

 

Nombre d’espèces : 35 espèces décrites.

 

Recettes : Une recette par plante.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Quelques anecdotes historiques et les propriétés médicinales des plantes.

 

Images : Quatre à cinq photos par plante.

 

Lecture : Une à deux double-pages par plante.

 

Bibliographie : Aucune.

 

Commentaire : Quelques imprécisions sur des espèces à comestibilité douteuse. Petit format.

 

0 commentaires

Cuisine buissonnière

R. Berry et D. Melbeck, Cuisine buissonnière. FCPN, 2005.

 

Nombre d’espèces : 10 espèces sont décrites, environ 60 autres sont citées pour les recettes

 

Recettes : Au moins deux recettes par plante.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Des informations intéressantes pour les utilisations anciennes.

 

Images : Un dessin en noir et blanc par plante.

 

Lecture : Une plante par double-page. Agréable à lire.

 

Bibliographie : Bonne et commentée.

 

Commentaire : Les points importants à regarder pour identifier les plantes sont appuyés sur les dessins. Les confusions sont bien décrites. Il manque des indications sur les potentielles toxicités. Des textes parlent aussi des autres facettes des plantes sauvages. Petit format.

 

0 commentaires

Cueillir et cuisiner les plantes sauvages

        M. Sicard, Cueillir et cuisiner les plantes sauvages. Edisud, 2011.

 

Nombre d’espèces : Environ 90 espèces décrites.

 

Recettes : Au moins deux bonnes recettes par plante.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Aucune information.

 

Images : Deux à trois photos par plante.

 

Lecture : Une plante pour deux à quatre pages avec les recettes.

 

Bibliographie : Bien fournie.

 

Commentaire : Bon livre de cuisine. Un index des recettes est présent à la fin du livre. Il manque des indications sur les confusions possibles. Il manque des indications sur les potentielles toxicités. Il manque des informations sur les espèces protégées. Format moyen. Ce livre est complété par deux autres du même auteur et avec les mêmes caractéristiques sauf qu’il manque un index des plantes dans ces deux livres : « Cueillir et cuisiner fleurs, fruits et graines sauvages » et « Cueillir et cuisiner les aromatiques sauvages ».

 

0 commentaires

Guide des fruits sauvages - fruits secs

G. Guillot, Guide des fruits sauvages - fruits secs. Belin, 2011.

 

Nombre d’espèces : Environ 100 espèces décrites.

 

Recettes : Aucune.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Quelques informations par plante.

 

Images : Trois à quatre photos par plante.

 

Lecture : Une plante par double-page.

 

Bibliographie : Très courte.

 

Commentaire : Manque d’indications sur la manière de consommer. Manque de données sur les potentielles toxicités. Petit format.

 

0 commentaires

Guide des fruits sauvages -fruits charnus

        G. Guillot et J.-E. Roché, Guide des fruits sauvages - fruits charnus. Belin, 2010.

 

Nombre d’espèces : Environ 100 espèces décrites.

 

Recettes : Aucune.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Quelques informations par plante.

 

Images : Deux à trois photos par plante.

 

Lecture : Une plante par double-page.

 

Bibliographie : Courte.

 

Commentaire : Manque d’indications sur la manière de consommer. Manque de données sur les potentielles toxicités. Petit format.

 

0 commentaires

Baies et fruits sauvages comestibles

C. Schneider, Baies et fruits sauvages comestibles. Delachaux, 2013.

 

Nombre d’espèces : 20 espèces décrites.

 

Recettes : Au moins une bonne recette par plante.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Presque aucune information.

 

Images : Deux photos par plante.

 

Lecture : Une plante par double-page.

 

Bibliographie : Aucune.

 

Commentaire : Ne parle que de quelques fruits. Le nom scientifique des plantes n’est pas donné. Petit format.

 

0 commentaires

La nature comestible

        I. Burrows, La Nature comestible. Delachaux, 2005.

 

Nombre d’espèces : 145 espèces de plantes décrites.

 

Recettes : Aucune.

 

Utilisations anciennes et médicinales : Très peu d’informations.

 

Images : Un dessin par plante.

 

Lecture : Deux à trois plantes par page.

 

Bibliographie : Pertinente.

 

Commentaire : La protection nationale du chou-marin n’est pas mise en avant. Manque de données sur les confusions possibles. Format moyen.

 

0 commentaires